We are a worldwide social network of freethinkers, atheists, agnostics and secular humanists.

Birthdays

Birthdays Today

Birthdays Tomorrow

Informations

Athéisme

Un espace athée pour les francophones et les francophiles de cette planète.

 

Libre penseurs, athées, agnostiques, et humanistes laïques sans frontières.

Emplacement : #culture
Membres : 8
Activité la plus récente : 16 mars 2013

 

LIENS UTILES: 

Québec: http://www.sceptiques.qc.ca/forum/

Belgique: http://www.ulb.ac.be/cal/mouvement/cal/cal.html

France: Athéisme, l'homme debout - http://atheisme.free.fr/index.html

http://www.amicaleathee.org/

Québec: L'association Humaniste du Québec - http://assohum.org/

France: Pyrénées Orientales: http://associations.midiblogs.com/

Athées en action: http://atheists-in-action.com/

 

Forum de discussion

Maison d'édition brûlée à Paris

Démarrée par Marianne. Dernière réponse de Chris 4 nov. 2011. 2 Réponses

Un jour avant que le prochain numéro apparaisse dans un magazine satyrique qui voulait, j'ai entendu, mettre des carricatures d'Allah et autres, des musulmans (je crois que c'est sous enquête par les…Continuer

Balises : muslims, caricatures, fire, magazine, satirical

Pour les tout jeunes

Démarrée par Marianne 18 oct. 2011. 0 Réponses

Encore une fois, l'Art...Au Musée du Québec, il y aura des espaces ludiques aménagés pour que les tout petits s'amusent et découvrent l'art tout en participant et en réalisant ce qu'ils…Continuer

Avez vous lu ?

Démarrée par Marianne 6 oct. 2011. 0 Réponses

"Lettres à un jeune poête" de Rilke.Ça m'a beaucoup marqué sur la littérature...Continuer

NUIT BLANCHE

Démarrée par Marianne. Dernière réponse de Marianne 6 oct. 2011. 5 Réponses

Avez-vous vu quelques extraits (ou l'ensemble) de la nuit blanche à Paris ce samedi... Ça avait l'air fantastique... Beaucoup de jeunes (et moins jeunes) artistes, qui exposaient ou faisaient des…Continuer

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de Athéisme pour ajouter des commentaires !

Commentaire de Marc le 7 janvier 2012 à 22:51

We die only twice

Commentaire de Michel le 7 octobre 2011 à 13:12

Commentaire de Marianne le 18 septembre 2011 à 23:35

Excision:  chirurgie d'un jour

Nymphomane:  fille qui fait les premiers pas

Désintoxication:  enlever ses plasters à un écorché vif

conformiste: qui ne peint qu'avec la couleur du temps

confusion:  s'excuser auprès du psychiatre d'être abruti

poésie:  dérèglement de la pensée scientifique

innocence:   volée par mon oncle Marcel

luxe:  l'essentiel des pauvres

Commentaire de Marianne le 14 septembre 2011 à 0:21

en voici d'autres:

 

Nombril : stigmate héréditaire

Névrose:  repaire de l'obsédé

rire: le plus possible en même temps que les autres

rituel: tic de la conformité

bave: jus de fou

cleptomanie: avoir la main plus agile que la pensée

Commentaire de Marianne le 12 septembre 2011 à 23:34

Ce ne sont que de petit commentaires (humoristiques) pour la plupart, tiré du  "Petit dictionnaire des idées recues sur la folie":

ALCOOLISME:  l'oeuf ou la poule

 

ÉCONOMIES:  attendre à plus tard pour vivre

BÈGUE:  rappeur de la conversation

 

BIZARRE  UN DEGRÉ DE PLUS QUE SPÉCIAL

 

COLÉRIQUE:  qui extériorise agressivement sa frayeur

 

CULPABILITÉ:  idéalisation su sur-moi

 

EXCENTRICITÉ:  son acceptation dépend de votre réputation

 

Et, il y en a beaucoup beaucoup d'autres... Il faudrait que je traduise; malheureusement après mes cours en traduction, j'ai la traduction en horreur.......!!! 

Commentaire de Michel le 7 septembre 2011 à 17:37

Tariq Ramadan:

Tariq Ramadan est une personnalité controversée. Pour ses défenseurs, il est considéré comme un philosophe au discours puissant voulant montrer un islam authentique et ouvert, mais ses détracteurs le considèrent comme un intégriste maniant un double discours lorsqu'il s'agit d'évoquer la place de la religion dans les rapports hommes-femmes, la pratique religieuse, la société laïque et l'homosexualité.

Il va bien s'entendre avec ses collègues catholiques. J'aime bien la pompe respectueuse devant des saltimbanques comme lui et le Dalai Lama. Ça leur donne un air d'aller.

Ils s'entre-légitimisent.

Commentaire de Marc le 7 septembre 2011 à 16:37

Dieu n'aime pas la critique

C’est ce soir que se tiendra, au Palais des congrès de Montréal, la « Conférence mondiale sur les religions après le 11 septembre », une sorte de gros pow-wow international destiné à prouver au monde entier que la religion, loin d’être une source de conflits et de guerre, est — comme le Moyen-Orient ne cesse de nous le prouver jour après jour avec ses missiles, ses roquettes et ses attentats sanglants — un extraordinaire moteur de paix, de sérénité et de prospérité.


L’INTÉGRISTE VOILÉ

Au programme de ce jamboree mystique : une « présentation magistrale de sa sainteté le dalaï lama » (c’est l’expression grandiloquente utilisée dans le programme officiel de l’événement) et une conférence de Tariq Ramadan, un islamiste radical qui se fait passer pour un musulman modéré.

(Pour ceux qui ne connaissent pas l’idéologie rétrograde et dangereuse de Ramadan, l’homme s’est prononcé contre les piscines mixtes et a déjà dit que les intégristes musulmans devraient se réunir pour se demander s’ils devaient oui ou non continuer de lapider les femmes adultères… Comme si la question se posait !)

Les participants vont aussi discuter des différentes propositions contenues dans la « Déclaration universelle des droits de la personne par les religions... ».

 

Lien

Commentaire de Marianne le 6 septembre 2011 à 1:01

La traduction, svp

Jean-Simon Gagné
Le Soleil

(Québec) Cette semaine, j'ai survécu à la lecture du rapport du vérificateur général de la Ville de Québec.

Ça ne relève pas de l'exploit. Plutôt du miracle.

Trois cent vingt pages truffées de langue de bois et de charabia bureaucratique à l'état pur. À côté de cela, même un manuel d'instruction serbo-croate énumérant les types d'écrous autorisés sur une chaîne de montage de barbecues électriques constitue une lecture désopilante.

Je vous entends protester. Le vérificateur général n'est pas un poète, c'est un comptable! Il joue un rôle de surveillance indispensable, sans obligation de plaire aux uns et aux autres! Ne dit-on pas que lorsque le sage pointe la lune, l'idiot de journaliste regarde son doigt?

Cherchez l'erreur. Si le vérificateur général soumettait un rapport contenant des passages en hiéroglyphes, nous exigerions la traduction. Mais s'il écrit dans un jargon incompréhensible, cela paraît acceptable.

Alors, bienvenue dans un monde merveilleux où l'on ne donne pas suite à une plainte. On la «ferme dans le système». Un monde où l'employé devient une «ressource» et où les travaux sont surnommés des «livrables». Un monde où l'on ne dit plus que la Ville éprouve des difficultés à remplacer les employés partis à la retraite. Non. On dit qu'elle présente «des zones de vulnérabilité en matière de perte d'expertise».

Après la lecture de ce passage, tiré de la page 71, vous ressentirez peut-être une «zone de vulnérabilité», euh, pardon, une sorte de migraine?

«Les principaux mécanismes, implantés ou en cours d'implantation au moment où nous avons examiné les activités pertinentes, ont le mérite d'être présents sous une forme acceptable, mais ne constituent toujours pas à ce stade-ci de leur implantation une gouvernance robuste.»

Si c'est cela, le chien de garde de la démocratie, est-ce que quelqu'un aurait la gentillesse de lui redonner son dentier?

Périodiquement, le Québec se demande s'il faut que le Français soit davantage parlé sur les lieux de travail. Ou mieux enseigné aux immigrants. Blablablabla.

Mais peut-être que c'est l'administration publique qu'il faudrait «franciser»? À quand une prime de bilinguisme pour ceux qui parlent le français, en plus du jargon bureaucratique usuel?

Je rigole pour éviter de pleurer. Au Québec, on ne résout plus un problème. On «agit en curatif». Dans les hôpitaux, on ne réchauffe plus un plat congelé; on le «rethermalise après une liaison froide». Les élèves ne passent pas un examen, ils «vivent une situation d'apprentissage et d'évaluation». Les enseignants ne fixent plus des objectifs, ils donnent des «cibles de réussite». Et l'administration ne nomme plus un responsable de la lutte contre le décrochage scolaire. Elle identifie un «répondant de la persévérance scolaire».

Vous en voulez d'autres? Le printemps dernier, à Québec, on n'a pas démoli le monastère des Dominicains, sur la Grande Allée. On l'a «déconstruit». Et l'armée n'a pas retiré les soldats qui donnaient un coup de main dans les zones inondées, en Montérégie. Elle a procédé à un «dégarnissage».

Il y a quelques jours, le président d'une commission scolaire de Québec a même parlé des parents comme des «faiseurs d'enfants».

Reste que le chef-d'oeuvre du jargon remonte à 2005, lors de l'annonce de la fermeture du zoo de Québec. Ce jour-là, le communiqué officiel n'évoque pas la «fermeture». Il annonce que les activités du zoo sont «consolidées» à l'Aquarium.

Docteur, est-ce grave?

Dans une entrevue récente, Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, se demande si la langue de bois est pire que le secret.

«Évidemment, si on ne peut plus dissimuler les choses par le secret, on peut le faire par la complexité, explique-t-il. Et l'on voit bien que certaines institutions ayant une obligation de transparence utilisent un épouvantable jargon bureaucratique [...]. Elles déforment leur langage et elles dissimulent certaines choses en les formulant de manière ambiguë.»

Sans sombrer dans la paranoïa, il faut admettre qu'il s'agit d'un cul-de-sac

 

Le langage gouvernemental au Québec

Commentaire de Marianne le 25 août 2011 à 21:35

J'espère que d'autres membres qui sont bilingues ou francophone se joindront à ce site...

Commentaire de Michel le 21 août 2011 à 19:20

en quelle langue rions nous?

Ça doit dépendre de la langue dans laquelle l'anecdote est racontée. Pour la pelure de banane, ma langue natale?

 

Membres (8)

 
 
 

© 2014   Created by Atheist Universe.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Privacy Policy  |  Terms of Service